Interstellar et l’Alcahest Quantique

Jeudi 24 septembre 2020, par Frédéric Cordier // Articles


Initialement posté le 16 août 2016, cet article avait été supprimé de Facebook sans aucune notification ni information. Il a alors été republié sur la page de L’Alcahest Quantique.

Aujourd’hui je l’ajoute au nouveau site internet officiel de L’Alcahest Quantique

Introduction

C’est en lisant un article[1] donnant une interprétation *possible* de la fin du film Interstellar de Christopher Nolan que mon hésitation à écrire cet article pris fin.
Si l’auteur de l’article fourni dans son article des informations intéressantes telles que : « Quand on sait que Nolan a préparé le scénario d’Interstellar avec Kip Thorne, la référence mondiale sur la question des trous noirs » Et « En bref, c’est le phénomène (les EMI) qui fait que ‘dans les premières minutes après la mort, la conscience n’est pas annihilée’, selon le Dr Sam Parnia de l’Université d’état de New Your qui a dirigé une grande étude sur le sujet », je pense qu’il n’a pas saisi l’aspect avant-gardiste des œuvres de Christopher Nolan et qu’il ne connait pas assez bien le sujet des expériences de mort imminente..
De plus, si ce dernier ne se contentait que de décrire les choses d’un point de vue purement scientifique, il n’aurait pas parlé d’êtres en 5D en qualité de créateurs du Tesseract. De plus,

le film Inception n’aurait jamais été ce qu’il est avec les niveaux de conscience des rêves, que j’expliquerai dans un prochain article. Ce qui tends à démontrer que s’il essaye de coller à la science, il tente aussi en allant au-delà de celle-ci, dans une cohérence très rigoureuse, de donner à notre Univers une définition et une dimension plus complète.

Je ne cherche pas à m’approprier les idées de Christopher Nolan. J’exprime juste l’idée que lorsqu’une énergie commence à se manifester de manière assez puissante, elle le fait à travers divers canaux. Canaux qui chacun, de par sa couleur et sa sensibilité propre, donnera une vision teintée de cette information énergie. Et chacun, de par la place qu’il occupe sur terre, de par ses capacités à percevoir, à ressentir et à être, donnera une vision et un éclairage complémentaire de cette vérité.

C’est un peu ce que je décris, en reliant le film de Christopher Nolan « Interstellar », en utilisant la théorie que j’ai développé dans mon livre « L’Alcahest Quantique » comme base de travail. Je tiens à préciser, pour ceux qui n’auraient pas vu le film et qui envisageraient de le voir, qu’il serait plus avisé de prendre le temps de le voir avant de continuer la lecture de cet article car il va contenir des informations et des spoilers.

Tout d’abord, je tiens à préciser que me concernant, la théorie de l’EMI est loin de refléter l’étendue potentielle que Interstellar nous propose. Elle est une voie intéressant, mais bien trop facile. Avant de pouvoir vous détailler pleinement mon interprétation de cette fin de film, il va falloir que je vous livre quelques informations concernant la théorie de L’Alcahest Quantique concernant l’Univers et les trous noirs. Attention il s’agit de vous fournir une vision très résumée de ma théorie car celle-ci, dans sa description nécessite un livre complet pour pouvoir être étayée. Il y a donc des raccourcis de fait car je ne peux pas tout décrire. Le livre en dira bien plus sur tout cela.

1 . L’Expansion de L’Univers

Pour moi, l’Univers ne s’étend pas à travers les 3 dimensions physiques et le temps linéaire variables, car ces quatre points sont en réalité des conséquences de la manière dont l’Univers s’étend. L’Univers s’étend donc en réalité depuis un très haut niveau d’énergie vers des niveaux plus bas, laissant une partie de son énergie présente à chaque niveau d’énergie spécifique au cours de son expansion, créant ainsi des niveaux d’énergie information invisibles car incompatibles en gammes de fréquences. Comprendre les niveaux d’énergie des électrons d’un atome et leur couches électroniques, peut vous donner une idée du principe que j’énonce concernant les niveaux et plans d’énergie. Cette idée sert de support pour les plans de conscience décris dans le livre.

2 . L’électromagnétisme

Concernant l’expansion de l’Univers, celle-ci a fonctionné selon un principe précis lié au fonctionnement même de l’électromagnétisme. Même si cette idée déplait à certains scientifiques car elle réunit les 4 forces fondamentales sous l’égide de la Force Électromagnétique, elle a l’intêret de fournir un principe fonctionnel.

En réalité la force électromagnétique, étant composé de magnétisme et d’électricité, du point de l’Univers, fonctionne en rapport de force inversement proportionnels à l’état d’équilibre. Ce qui signifie que, plus on monte haut en niveau d’énergie, et plus l’aspect électrique perd de sa capacité à s’exprimer, au bénéfice de l’aspect magnétique qui lui organise les énergies dans l’espace.

C’est à cause de ce principe du magnétisme que les dimensions se replient avec la montée en niveau d’énergie. Cela est dû au fait que les lignes de champ magnétique se. C’est aussi ce principe là qui provoque la réduction d’impact de l’aspect électrique de la force électromagnétique à haut niveau d’énergie. Utilisé à l’envers, descendre en niveau d’énergie provoque l’écartement des lignes de champ magnétiques, et donc l’apparition des 3 dimensions physiques. L’écartement de ces lignes de champs permet à la partie interaction électromagnétique de s’exprimer, créant ainsi le temps linéaire variable. Cette idée explique aussi la malléabilité du temps selon le niveau d’énergie électromagnétique.
La gravitation étant d’après moi une version *très mal comprise* de la force électromagnétique.

3. Et la conscience dans tout cela ?

C’est l’aspect le plus intéressant de l’idée en rapport avec la vision des trous noirs de Christopher Nolan dans Interstellar. Comme pourrait nous le décrire la science, tout est énergie et information. En parallèle avec ma vision de la force électromagnétique, nous pouvons ajouter la conscience dans tout cela. A la même manière que la force électromagnétique, la conscience subit des contraintes.
Cependant nous devons définir ce qu’est sommairement un grain de conscience et comment il fonctionne. Un grain de conscience est donc un grain d’énergie information[2]. Et le principe de fonctionnement de la conscience définit le fait suivant :

« La conscience est la capacité d’intégrer un événement de l’extérieur et d’y apporter une réponse. L’absence de réponse étant en soi, une forme de réponse. »

Maintenant que nous avons posé cette définition, nous allons pouvoir le compléter.
Donc, au plus nous descendons en niveau d’énergie et au plus l’aspect électrique de la force peut s’exprimer. L’aspect interaction de l’électromagnétisme représente pleinement le côté conscience de l’énergie information car il permet aux grains d’énergie information de transmettre des informations à d’autres grains d’énergie information, et d’être quantifiés et qualifiés par celle-ci. Le principe d’intégration informationnel est plus complexe mais ne peut être décrit ici car trop long. Cependant nous pourrions en déduire une synthèse suivante :

« Le résultat, est la somme et la synthèse de toutes les informations précédentes. »


Pour pouvoir se rapprocher de l’idée des trous noirs de Christopher Nolan, nous devons aussi décrire la complémentarité à la conscience. Il s’agit de l’omniscience. Au plus nous montons en niveau d’énergie, et au moins la conscience peut s’exprimer. C’est le principe que nous venons d’expliquer.

Cependant, s’ajoute à cela le fait qu’au plus nous montons en niveau d’énergie, au plus l’aspect magnétique « cohésion » peut lui s’exprimer. C’est l’aspect qui replie les dimensions sur elles même comme nous l’avons défini pour l’expansion de l’Univers. C’est aussi cet aspect qui est responsable du principe de fusion d’informations.

Nous pouvons en déduire que, au plus nous montons en niveau d’énergie, au plus les informations présentes dans les grains d’énergie information qui se resserrent entre eux sont accessibles et fusionnés. Le niveau d’énergie le plus haut possible pour l’Univers (instant pré-bigbang) définit le niveau de fusion le plus total ou chaque information de chaque grain d’énergie information est fusionné avec tous les autres grains de l’Univers. C’est ce que nous appelons l’Omniscience, ou la connaissance de tout l’Univers. C’est le niveau d’énergie ou la conscience n’agit plus.

Le temps et les dimensions n’existent plus ou n’ont plus aucun sens, et l’information par un mouvement purement magnétique, est accessible de manière instantanée. Cette échelle de rapport inversement proportionnelle entre l’aspect conscience et l’aspect omniscience régit toute notre vie (les rêves, les expériences de mort imminente, etc.).

4. Les étoiles et les trous noirs

Il était important, avant de vraiment attaquer le cœur du sujet, c’est-à-dire la description de la fin du film de Christopher Nolan « Interstellar », de vous parler des étoiles et trous noirs. Nous vous avons détaillé comment fonctionne la force électromagnétique selon son rapport inversement proportionnel ente le magnétisme et l’électrique.
Notre idée ne signifie pas qu’à un niveau faible d’énergie le magnétisme ne puisse pas fonctionner, mais simplement que ce dernier aura plus de difficulté à prendre le pas sur l’aspect électrique. Et inversement concernant l’aspect électrique à des niveaux d’énergie très élevés. Nous percevons dans le mode de fonctionnement de l’Univers deux choses principales que nous nommons :

Les « puits descendants », et les « puits remontants ».

Les étoiles sont des puits descendants. Leur noyau étant à un niveau d’énergie élevé, leur radiance extérieure (protons) leur permettent de faire parvenir, depuis un niveau d’énergie information (conscience, au centre de l’étoilen noyau) plus élevé, des informations dans des plans d’énergie informations plus bas et plus denses. En résumé, notre soleil par exemple, influence notre vie par les informations que les protons que le champ magnétique de la terre reçoit, certains aspects de notre vie et évolution sans que nous puissions le quantifier ni le qualifier.

Les étoiles à neutron, et trous noirs sont quand à eux des puits remontant. De par le fait qu’ils soient (à l’intérieur, couche extérieure) composé pour leur part de matière dense, majoritairement de neutrons, ces derniers récupèrent les énergies informations en provenance de l’extérieur pour les amener à un niveau d’énergie information très élevé. Certains trous noirs, de par le niveau d’énergie présent en leur centre, arrivent à un niveau d’énergie très proche de la source, au-delà du mur de Planck. Voire quasiment au niveau d’énergie précédant l’instant du big bang (ou big bounce pour être plus juste)..

5. Interstellar

Maintenant que nous avons posé le décor résumé, nous allons pouvoir l’utiliser pour décrire la fin du film de Christopher Nolan. Nous vous passerons certains détails techniques scientifiques pour ne pas alourdir la description cependant. Le trou noir présent dans Interstellar représente le principe du puits remontant.

Lorsque Cooper entre dans le trou noir, il entre dans un espace dans lequel sa conscience ne peut presque plus évoluer pour un œil extérieur. En réalité l’écoulement du temps linéaire variable étant tellement dilaté, pour un œil extérieur au trou noir, Cooper serait extrêmement ralenti cependant, pour Cooper lui-même cet effet de dilatation ne serait pas perceptible (je vous renvoie à l’aspect dilatation apparent du temps dans la relativité d’Einstein pour comprendre) mais il verrait un observateur extérieur au trou noir évoluer très vite.

N’ayant pas dans le film, d’observateur extérieur, l’écoulement apparent du temps linéaire variable ne nous permet pas de poser de repères. Cependant, cela n’est pas grave car en remontant vers le centre du trou noir, il se détache petit à petit de l’écoulement du temps linéaire variable pour accéder de plus en plus à l’aspect omniscience de l’Univers.

Il est extrêmement difficile de pouvoir représenter sur un écran en 2D dimensions, un espace qui en contiendrait plus de 3 et je trouve le choix de Christopher Nolan très intéressant. Déjà de par le fait qu’il décrit que par focalisation de la pensée, on peut s’orienter vers une partie informationnelle de l’espace. Ce qui lui permet d’éviter d’avoir à décrire autre chose que la chambre/bibliothèque de la fille de Cooper. Ainsi, chaque case de la bibliothèque représente 1 instant de mouvement électromagnétique le plus petit et le plus indivisible.

Par choix de pensée, ou focalisation, il peut se déplacer pour aller rechercher l’information (instant précis de l’écoulement du temps linéaire variable et de la conscience du lieu) dont il a besoin. Et ainsi, par mouvement purement magnétique il peut altérer l’écoulement des énergie informations à des moments précis de cet espace d’informations. Ainsi il peut altérer le passé pour donner des informations à sa fille. Cependant lui-même, de par la position de sa conscience (en dessous du niveau d’énergie de la source), ne peut pas s’y projeter physiquement.

Christopher Nolan expose l’idée que ce seraient des êtres en 5 dimensions qui auraient crée le Tesseract dans le trou noir. Pourquoi 5 dimensions et pas plus ou moins ? Même si l’on pourrait se dire « il surfe sur les idées new age de 4D et de 5D dans lesquelles nous serions en train de rentrer », je pense que son idée est bien plus scientifique et intelligente qu’une simple copie. Elle pourrait peut-être même rejoindre celle de l’Alcahest Quantique. Nous aurions donc les 3 dimensions physiques, la 4ème dimension qui est purement énergétique et représente l’énergie-information et donc la maîtrise de la capacité d’accéder aux informations et aux niveaux d’énergie, et la 5ème dimension qui représente la maître de la force électromagnétique globalement, et donc de l’aspect conscience/omniscience de l’Univers, en parallèle de la 4ème, et donc la capacité de maîtriser le niveau d’énergie de sa conccience pour accéder et modifier les informations qu’elle contient de par le passé informationnel et l’hypothétique futur informationnel. Voici donc ce que pourrait être le choix de Christopher Nolan pour le film.

A partir de là, on peut considérer que, ayant accompli le travail qui lui était demandé, c’est-à-dire sauver l’Humanité en ramenant dans le passé des informations récoltées plus tard, ces êtres en 5 dimensions auraient décidé de lui permettre de respecter l’engagement qu’il avait fait à sa fille. C’est-à-dire de revenir la voir. Pour cela le principe d’information d’un trou noir est intéressant. Par polarisation de conscience, il peut être projeté à un endroit précis et à un instant précis de l’écoulement de l’histoire de l’Univers (tout comme il a pu percevoir un lieu précis, à un moment précis de l’histoire).

Reste le soucis de la projection du corps physique dense. Si par dé-densification causée par la montée en niveau d’énergie vers le centre du trou noir (transformation de la matière dense en énergie), la mémoire de son corps physique dense a pu, par la volonté de ces êtres en 5 dimensions, être conservée au cœur du trou noir, ce qui rejoint la théorie de l’Alcahest Quantique selon laquelle notre esprit, au-delà de la source dans l’autre côté de l’expansion asymétrique de l’Univers, conserverait une copie de notre corps physique dense à chaque instant de l’écoulement du temps linéaire que notre conscience a vécu et vivra, ils pourraient très bien par densification, c’est-à-dire transformation de l’énergie information lumière en matière, recréer son corps physique dense. N’oublions pas qu’il s’agit d’un film de science fiction. Même si cet aspect nous semble difficile à croire, des scientifiques ont réussi à démontrer qu’il serait possible de transformer la lumière en matière[3]. Rendant cette idée, plus scientifique que science fiction.

De plus, le fait que Christopher Nolan précise que le Tesseract est un objet crée par des êtres du futur à l’intérieur du trou noir pourrait même nous faire penser à un espace qui supprimerait les impacts de la gravité sur le corps physique dense de Cooper rendant encore plus crédible l’idée que j’expose sans se soucier de dédensification/redensification du corps physique dense.

En définitive, étant donné qu’il se trouve au cœur d’un trou noir, il peuvent le polariser sur un lieu information précis et le projeter hors du trou noir en polarisation. Lui faire repasser le chemin inverse pour revenir à un instant précis. Le seul instant où il pourrait être retrouvé avant que sa fille, très âgée ne meure.

D’où le retour à travers le trou de ver emprunté au début, le contact de la main avec Brand ( Anne Hathaway) qui au final a toujours existé car son retour existait déjà dans la mémoire de l’Univers au moment où ils ont emprunté le trou de ver la première fois car tout existe déjà, passé présent et futur, dans la mémoire de l’Univers omniscient. Etant donné qu’il était encore dans des gammes d’énergies élevées, son corps physique dense, par électromagnétisme, n’était que partiellement compatible avec la matière dense ordinaire, d’où l’aspect éthéré étrange que l’on perçoit du hand shake lors de leur premier passage dans le trou de ver.

Cependant Christopher Nolan se devait de répercuter une réalité dans l’écoulement du film. L’écoulement du temps linéaire variable tel que la relativité le décrit. Ainsi à cause des divers moments passés où il a été fait mention de pertes en « nombres de jours ou de mois » par la gravitation très élevée aux abords du trou noir « Gargantua ».

Comme le mentionne l’auteur de l’article que nous avons cité au début, la musique « What Happen Now » pose à question. Que se passe t-il maintenant ? Je pense que la vision que j’offre est bien plus précise. Car contrairement à ce que l’auteur de l’article de konbini pense, une NDE n’offre pas de vision de l’avenir.

Une NDE permet à un sujet qui la vit d’être projeté en conscience, sur un plan de conscience plus élevé que le sien, et où des consciences « non incarnées » sont présentes. Bien souvent étant donné que nous nous incarnons avec des consciences dont l’évolution est proche ou similaire à la notre, ceux que nous rencontrons au travers d’une NDE nous semblent familier. Mais une NDE n’envoie pas à un niveau d’énergie suffisant pour accéder à un haut degré d’omniscience de l’Univers, et donc ne permet pas d’avoir accès à la mémoire de celui-ci. Hors toute la trame de l’histoire, et qui permet à Cooper d’altérer le cours du temps en fournissant des informations à sa fille, se base sur l’idée que l’information est stockée quelque part dans l’Univers. Qu’il contient une sorte de mémoire.

La théorie de L’Alcahest Quantique colle donc pleinement à l’idée et à l’histoire du film Interstellar de Christopher Nolan. Addendum : Comme d’habitude, je suis assez insatisfait de mon article. Des modifications mineures seront sûrement apportées.

Sincèrement,
Frédéric Cordier

Références :
[1] http://www.konbini.com/fr/entertainment-2/theorie-vision-fin-interstellar/
[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Information
[3] http://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/20140519.OBS7685/quand-la-lumiere-devient-matiere.html
Sources Photographiques, dans l’ordre :
Couverture : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=114782.html?fbclid=IwAR3SylF-NSH2c8I623TIqYykgMc3XOg5vXfAimjpHLOUYixO9onUwey2ZRc
Introduction : http://www.konbini.com/fr/entertainment-2/theorie-vision-fin-interstellar/?fbclid=IwAR288Y_XvRiHsnwJVYHEe7_Mh_z5Gwd-k6ElQXr-PE9n4AITvlTnFc8QUTY
Inception : http://cinema.jeuxactu.com/images-film-inception-41063-page-1.htm?fbclid=IwAR1M5kyj3nPk5GNZ1Uw1o8bhvTnItI1akk2RaON4ksstNo9a6WhvupSPuew
Energie 1 : http://desmentorspourentreprendre.com/ou-trouver-lenergie-suffisante-pour-faire-avancer-vos-projets/?fbclid=IwAR0szcl9N0u-wUaqSi1RT91XkPD-BVosK9OYii8bHzTNjhBkHBn5od_VxU4
Energie 2 : Frédéric Cordier © Tous droits réservés.
Tunnel EMI/NDE : http://www.huffingtonpost.fr/2013/08/13/sensations-mort-imminente-etude-rats_n_3747598.html?fbclid=IwAR3xIg_-4AFVFV4n5apP-f9TNs3j3FO56jg2L_RSsPiYS40zLb9Ll1ZAULc
Expansion de l’Univers : https://www.jpl.nasa.gov/infographics/infographic.view.php?id=10824&fbclid=IwAR2G0JzPmu27ujVZXSrPx19BLUJzQN86Sc-q8ymYO49jvdmbKl6juUWlrIo
L’électromagnétisme : sur net faculte blogspot, cours 07.2015 sur l’électromagnétisme
Champs magnétiques terrestres : http://www.france5.fr/et-vous/France-5-et-vous/Les-programmes/LE-MAG-N-28-2011/articles/p-13225-La-Terre-perd-le-Nord.htm?fbclid=IwAR1HotbEHa8YMnLfu2ch1BUHZPcCg2rHgdO5wgtPR_RaqlmT7zfReaRfP9A
Particule : http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronomie-video-noyau-terrestre-simule-laboratoire-53924/?fbclid=IwAR1QfoXai6vyiBO_9UHHbDX6Q7CQ96AfaAgGCSkNf1-Y0MWDiBaz340BQEQ
Conscience : http://psycho-ressources.com/blog/conscience-energetique/?fbclid=IwAR0ge1-2IMpvkffS4DQmNlgw6acjIdVcAYvMIvRBMSNh4yitWEchZNmzFjE
Soleil : https://www.notre-planete.info/actualites/4291-temperatures-soleil-couronne?fbclid=IwAR0wqUujQob_JZvO2mTVMTgJ9AbYJqJ_bDM1UfWtgIqkCjYEc55C7ovcUeo
Etoiles : http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2014/07/les-anomalies-du-champ-magnetique.html?fbclid=IwAR2gT4P5JixuNHA0fY7FOhLOmHwaBhvDoWPMi9QVCVXZNaVMUoCbVslmYtc
Trou noir : http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/un-trou-noir-gigantesque-et-ancien-defie-les-theories-scientifiques_1655637.html?fbclid=IwAR2iKQIa4jv5zh5G_yWfiu88WBNj5KPEwItG9ytP2Mkst7ES5n7NqrynDR0
Tesseract : © Warner Bros Montre : © Warner Bros Tesseract
photo 2 : © Warner Bros Handshake : © Warner Bros

Répondre à cet article